JOURNÉE D’ACTION DU 16 NOVEMBRE 2017 PUBLIC/PRIVÉ

RASSEMBLEMENT AU MANS à 10H00 PALAIS DES CONGRES ET DE LA CULTURE
 
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires ainsi que les différents syndicats d’étudiants UNEF, UNL et FIDEL appellent les salariés du public, du privé, les retraités à une nouvelle journée d’action le Jeudi 16 novembre à poursuivre la mobilisation contre le gouvernement.
Non aux ordonnances, Non au gel du point, Non au retour de la journée de carence, Non aux nombreuses suppressions d’emplois dans les différentes fonction publique, Non au blocage des carrières, Non au baisse des dotations de l’état envers les collectivités territoriales…
FAISONS NOUS ENTENDRE !
 
Pour lire la suite, CLIQUEZ CI-DESSOUS

JOURNÉE DU 16 NOVEMBRE 2017

Public, privé, toutes les raisons de se mobiliser 

 

Depuis l’élection du président Macron, nous assistons à la mise en place d’une série de réformes ultralibérales qui cassent tous nos conquis sociaux. Ces derniers ont pourtant permis de faire progresser notre société, d’élever les conditions de vie et de travail des salarié·e·s, de gagner l’allongement de l’espérance de vie, etc. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

PLFSS 2018 : la Sécurité sociale en danger ! 

Le gouvernement s’attaque à la Sécurité sociale et à notre système de santé par le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS-2018). Pourtant, la ministre en charge de la santé annonçait le 23 septembre 2016 un retour à l’équilibre du régime général de la Sécu en 2017. Cette branche présente toujours un déficit de 4,1 milliards d’euros.

PARCOURS PROFESSIONNELS, CARRIÈRES, RÉMUNÉRATIONS : P.P.C.R.

Ceux qui attendaient des miracles de cet accord minoritaire, que pour mémoire la CGT n’a pas signé, car il n’allait pas assez loin en termes de garanties et surtout entérinait la fin de la progression d’échelon à la durée minimum, vont sans doute grincer des dents…

En effet, si cette mesure nocive de durcissement des carrières des agents a bien été immédiatement appliquée, les mesures qui allaient dans le bon sens (même si nous les jugions insuffisantes) seront quant à elles repoussées d’une année.

Malgré la forte mobilisation intersyndicale, après le premier rendez-vous salarial d’octobre, le gouvernement a en effet présenté, au cours d’un groupe de travail du Conseil commun de la fonction publique (CCFP), son projet de report d’un an de l’application du protocole « Parcours professionnels, carrières et rémunérations » (PPCR) ainsi que la compensation de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG).

Les décrets relatifs à ce nouveau tour de vis sont prêts et s’ils étaient adoptés en l’état, induiraient un décalage de « douze mois des mesures statutaires prévues, à compter du 1er janvier 2018 ».

Si ceux qui ont signé ce texte se sont fait doublement avoir… nous sommes bien obligés de constater que malheureusement nous sommes tous concernés pour payer l’addition !

Amplifier la mobilisation devient une urgence !

COUP DE MASSUE SUR LES FONCTIONNAIRES !!!

Suite à la réunion entre les organisations syndicales et le ministre DARMANIN, on sait d’ores et déjà que 2018 sera une année blanche, voire pire pour certains agents avec le gel du point d’indice, donc de nos salaires, le report du PPCR d’un an, tout ça assorti d’une hausse des cotisations retraite.
Images intégrées 1Le ministre n’a, de plus, pris aucun engagement pour 2019 à l’exception d’un nouveau « rendez-vous salarial ». Le ministre a exclu tout geste à ce stade sur le point d’indice, il a même laissé entendre que lorsque nous discuterons salaire, nous discuterons avant tout rémunération au mérite.

Le 10 octobre dernier, dans une belle unité syndicale des dizaines de milliers de fonctionnaires avaient pourtant défilé dans les rues de France pour faire part de leurs attentes.

Le mépris adressé par le Gouvernement aux salariés du privé, est égal à celui qui nous a été adressé lors de cette réunion.

Rappel : le gouvernement veut supprimer 120 000 postes d’ici 2022 dont 70 000 dans la fonction publique territoriale (et 50 000 dans la fonction publique de l’État.

Marre de voir les plus riches se goinfrer alors qu’on nous demande sans cesse de serrer la ceinture. Si le Gouvernement ne nous a pas suffisamment entendu le 10 octobre, à nous de faire de sorte qu’il entende mieux la prochaine fois.

Pas question pour la CGT de fermer les yeux sur ce que le Gouvernement projette comme avenir pour la fonction publique !

COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE DU 14 NOVEMBRE 2017

VILLE ET LE MANS MÉTROPOLE
Un CTP des 2 collectivités se déroulera le Mardi 14 novembre à 14h30 salle Philippe Goude. Les représentants du personnel donneront leur avis sur les dossiers suivants :
– Évolution de l’organigramme du service Tourisme et Patrimoine ;
– Mise à jour de l’organigramme du service Développement et Actions Culturels ;
– Délégation de service public pour la gestion du Palais des Congrès et de la Culture ;
– SUPERFORMA, mise à disposition de personnel ;
– Réflexion sur le Pôle Ressources du service Enfance, Jeunesse et Sports ;
– Ajustement des ratios d’avancement années 2017/2018 et suivantes ;
– Service SLAM/APB Catégorie A : Régime Indemnitaire Intermédiaire ;
– Transposition des régimes indemnitaires de Catégorie C dans l’IFSE à compter du 1er Janvier 2018 ;
– Mise en oeuvre de la Communauté Urbaine de l’Eau au 1er Jnavier 2018.

CAP du 17 Novembre 2017

LA COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE AURA LIEU LE 17 NOVEMBRE 2017
La prochaine Commission Administrative Paritaire (C.A.P) aura lieu le 17 novembre prochain pour nos 3 collectivités avec un total de 603 possibilités d’avancement de grade (sur 1557 promouvables), de 7 promotions internes.
Différentes réunions se sont déroulées dans le service pour la présentation des propositions aux organisations syndicales, la synthèse avec les services de la DRH aura lieu le 6 novembre prochain.
Vos élu(e)s CGT seront attentifs tout au long des débats qui se dérouleront lors de la séance plénière du 17 novembre.

ALERTE SUR LE LOGEMENT SOCIAL !

La situation du logement social devient catastrophique, pour les locataires, les salariés, les bailleurs sociaux.

La CGT a décidé de s’engager auprès du collectif « Vive l’APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de défense de consommateurs, de bailleurs sociaux, etc. pour défendre le droit au logement social.

6,5 millions de locataires vont perdre 5€ dès octobre. Et ce n’est qu’un début car, en 2018, le gouvernement compte retirer 60 euros de plus à chaque locataire HLM qui perçoit l’APL, demandant aux organismes HLM de compenser.

Ainsi, le gouvernement menace le bon entretien des logements, la réhabilitation thermique, la production de nouveaux HLM, l’encadrement humain et les missions sociales des HLM.

Le projet de loi de finances 2018 et la nouvelle loi logement en gestation sans réelle concertation, à ce jour, prévoient :

– 1,7 milliards d’euros de suppression de crédits pour l’APL ;

– la suppression de l’APL pour les accédants à la propriété mettant à mal l’accession sociale ;

– la création d’un nouveau bail de très courte durée précarisant davantage les salariés et les étudiants ;

– la « mobilité » imposée pour les résidents du parc HLM.

Alors que Macron fait les poches du logement social et des locataires les plus modestes, le budget de l’État 2018 prévoit 7 milliards d’euros de cadeaux au titre de l’allègement de l’ISF et de la réforme de la taxation des revenus mobiliers qui ne bénéficieraient qu’à une poignée de foyers les plus riches !

INTERSYNDICALE DU 24 OCTOBRE

Déclaration CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL

NOUVELLE JOURNÉE D’ACTION LE 16 NOVEMBRE 2017

Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL réunies le 24 octobre 2017, un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroitre les inégalités au profit d’une minorité.

Qu’il s’agisse :
- de nombreuses dispositions inacceptables des ordonnances, limitant des droits des salariés-es ;
- des risques qui pèsent sur les droits des salariés-es et demandeurs d’emploi en matière d’assurance chômage ou de formation professionnelle ;
- de mesures précarisant toujours un peu plus l’emploi et l’insertion des jeunes sur le marché du travail ;
- de la remise en cause des droits à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur ;
- de la modération salariale et de l’augmentation de la CSG ;
- des atteintes au service public et à la protection sociale ;

Les organisations signataires s’adressent solennellement au gouvernement afin qu’il prenne en considération les attentes sociales multiples qui s’expriment dans le public et le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d’emploi et les retraités-es.

Compte tenu de la gravité de la situation, elles décident de faire du 16 novembre 2017 une journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, par des grèves et manifestations.

Elles invitent les autres organisations syndicales et de jeunesse à s’y associer.

RÉMUNÉRATION FONCTION PUBLIQUE

Rendez-vous salarial 2017 de la fonction publique : les employeurs soulagés, les agents contrariés

Fotolia_73146503_M© DURIS Guillaume-Fotolia
 

Report d’un an dans l’application PPCR, CSG compensée mais sans gain de pouvoir d’achat, GIPA maintenue, jour de carence et gel du point d’indice confirmés… La rencontre entre le gouvernement et les syndicats le 16 octobre pour discuter de la rémunération des agents publics a débouché sur des mesures de temporisation pour des raisons financières clairement affichées… qui mécontentent les représentants syndicaux.

Les organisations syndicales se retrouveront le 26 octobre pour décider des suites à donner…

SALAIRES DANS LA FONCTION PUBLIQUE

Austérité à tous les étages, l’heure est à la poursuite de la mobilisation !

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a réuni hier les organisations syndicales de la Fonction publique pour un « rendez-vous salarial ».
En préambule de la réunion, la CGT a lu une déclaration au nom de l’intersyndicale pointant la force de la journée d’action du 10 octobre et la nécessité de réponses urgentes aux légitimes revendications des agents sur l’augmentation de la valeur du point d’indice, les emplois, les moyens budgétaires pour les missions et contre le rétablissem

ent du jour du carence. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

ENCORE DES SUPPRESSIONS DE POSTE DANS LES SERVICES LE MANS MÉTROPOLE !!!

ON PASSE DE 1364 POSTES à 1359
Le conseil communautaire qui se réunira le 12 octobre prévoit une délibération pour actualiser le tableau des emplois permanents. On remarque une nouvelle fois une baisse de – 5 emplois, principalement sur les grades de catégorie C : – 7 emplois pour les adjoints administratifs, – 10 emplois pour les adjoints techniques et – 1 emploi pour les agents de maîtrise.
 
Le réduction des moyens humains continue avec cette annonce et est un frein aux missions de service public.